Roman

"Le jour d’avant", de Sorj Chalandon

photo librairie oxygene arton777.jpg

« - Tu sais quoi ? disait mon père. Tu n’iras pas au charbon, tu iras au chagrin. Même si tu ne meurs pas. »

Le narrateur a fui le Nord et le bassin minier après la mort de son frère Joseph, tué en 1974 par la fosse Saint-Amé de Liévin-Lens, après le suicide de son père, agriculteur désenchanté, et le départ de sa mère, tous deux anéantis par la douleur.

Devenu mécanicien, puis routier, Michel s’enferme dans le culte du souvenir fraternel, jusqu’à ériger une sorte de macabre mausolée. Le billet laissé par son père le hante : « Venge-nous de la mine ! ».

Cécile, sa femme, rencontrée à Paris, illuminera cette sombre existence, du moins avant que la maladie se déclare et ait finalement raison de ses dernières défenses.

« Mon corps s’est mis à hurler, comme les veuves qui pleuraient les drames de l’aube. Lorsque le médecin cherchait une veine dans le bras de ma femme, je pensais à mon frère creusant violemment la sienne. Taille de sang, taille de charbon. J’étais empoisonné. »

Michel est dès lors convaincu de la nécessité de venger son frère !

Pour ce huitième roman, Sorj Chalandon a forgé des sauts temporels d’une rare efficacité : ils transforment cette intrigue apparemment limpide et nous bouleversent !

Les évidences s’enchaînent, croyez-vous ? Allez au-delà de cette impression, plongez, car ce roman vous offrira des rebondissements intelligents, riches d’humanité et de tendresse.

CHALANDON Sorj, Le jour d’avant, Grasset, 2017

B.M.

Retour à la section Roman
Librairie Oxygene (

Oxygène se veut une librairie générale ouverte au monde et sur le monde. Pour cela, vous y trouvez des best-sellers comme des livres (trop) méconnus, mais aussi la presse quotidienne et périodique.

|couper{150}|textebrut)
Rue Saint-Roch 26 6840 NEUFCHATEAU, Luxembourg
Phone: 003261271512