Actualité

Marchand et Marchant : de qui se moque-t-on ? (février 2016)

« Le marchand de journaux est devenu trop passif dans la vente de la presse ».
Voilà un reproche de Bernard Marchant, administrateur-délégué de Rossel, lu dans le mensuel « Union presse » de janvier 2016, édité par l’Union nationale des diffuseurs de presse français.
« Peut-être parce qu’on lui laisse peu de cartes en main », répondait Benjamin Leclercq, rédacteur de l’article.

Devenir trop passif ? Mais je le revendique, Monsieur Marchant ! Que fait la presse quotidienne pour moi ? Pourquoi encore la mettre en avant ?

Pour 16,14% (soit 35% en moins par rapport à l’an 2000), votre grand quality paper me demande « exceptionnellement », donc une à deux fois par mois, d’insérer son supplément du samedi dans le journal. Et me transforme maintenant en manutentionnaire de « cadeaux » pour faire passer la pilule des 25% d’augmentation du prix de vente... Notons que les 14,89% de la Libre Belgique ne sont pas plus intéressants. Au moins, il ne faut rien ajouter au journal.

De plus, ne sont-ce pas ces mêmes quotidiens, tous éditeurs confondus, qui ont réduit à peau de chagrin leur service commercial de proximité ? Il se contentent de faire mettre dans nos bacs des affiches à mettre « bien en vue »... Mais il est vrai qu’il y a un site internet et une adresse mail... Voilà de quoi devenir proactif !
C’est également bien souvent par un client que nous apprenons que les éditeurs vont publier un nouveau « produit + ».

Tous éditeurs de presse quotidienne confondus, la manne épargnée par eux suite aux diverses diminutions de remise - depuis une quinzaine d’années – s’élève à plus de six millions d’euros ! C’est donc que nous ne sommes pas si passifs que cela ! Certains de nos collègues ont été généreusement jusqu’à la faillite pour permettre aux éditeurs d’augmenter leur chiffre d’affaires...
Pendant ce temps, ceux-ci profitent de l’argent versé par l’Etat à bpost - pour assurer l’abonnement postal – pour promouvoir l’abonnement à tout crin et à vil prix, en mettant l’accent sur l’abonnement digital.

On voit d’ailleurs les résultats de « notre » passivité dans les derniers résultats du CIM : -4,11% sur la diffusion papier payante papier et digital des quotidiens francophones.
Sur un an : -8,7% pour la DH, -5% pour Sud Presse, -5,2% pour le Soir...

Nous sommes passifs ? OK.
Alors nous vous proposons de commencer rapidement par augmenter l’abonnement en magasin (qui fonctionne bien avec certains éditeurs) et le portage via le diffuseur, et de donner une remise correcte qui nous incite à remettre en avant le quotidien, vu l’échec flagrant du digital.

Guy Pierrard - libraire/presse

Retour à la section Actualité
Librairie Oxygene (

Oxygène se veut une librairie générale ouverte au monde et sur le monde. Pour cela, vous y trouvez des best-sellers comme des livres (trop) méconnus, mais aussi la presse quotidienne et périodique.

|couper{150}|textebrut)
Rue Saint-Roch 26 6840 NEUFCHATEAU, Luxembourg
Phone: 003261271512